Rapports

Jetez un coup d’oeil aux rapports auxquels l’AFFESTIM a participé! 

Statiques sur les inscriptions des femmes en sciences et en génie au niveau collégial et à l’université au Québec

« Les documents statistiques présentés par la CFSG rendent compte d’une dimension quantitative de la participation des femmes en science et génie au Québec, soit la description de l’effectif féminin et la représentation féminine au cégep, au baccalauréat, à la maîtrise et au doctorat dans ces domaines durant les périodes de 2005 à 2016 et de 2007 à 2014. »

 

INWES education and research institute CCWE National Workshop Project Final Report

« Le projet CCWE+20 est un atelier sur les femmes dans la profession d’ingénierie qui a eu lieu en avril 2011 à Ottawa. Les objectifs étaient d’examiner les obstacles qui continuent à limiter la participation des femmes dans la profession d’ingénierie, de mettre à jour notre inventaire des meilleures pratiques et de construire davantage de ponts pour accroître la participation des femmes dans les programmes d’ingénierie et, par conséquent, dans la profession » [traduction libre] (p. 5).

« Ce rapport se voulait un rapport concis sur l’historique qui a mené à CCWE+20, les buts et objectifs généraux de cet atelier national, les principales parties prenantes et les décideurs qui y ont participé, les présentations inspirantes et le processus qui a conduit à la formulation de 25 nouvelles recommandations visant à accroître la participation et le rôle des femmes dans la profession d’ingénierie » [traduction libre] (p. 1).

 

Évolution des effectifs étudiants universitaires au Québec 1999 à 2005 

Chaire CRSNG/Alcan pour les femmes en sciences et génie au Québec (1997-2006)

« Les entreprises scientifiques et technologiques du Québec créent actuellement une demande croissante en personnel scientifique hautement qualifié. Pour répondre à cette demande, le Québec aurait besoin d’augmenter la relève en personnel technique et scientifique. Un des moyens de ce faire est de favoriser les inscriptions, tant féminines que masculines, dans les facultés de sciences et de génie. Or, on constate une tendance à la baisse dans les effectifs étudiants de premier cycle dans ces secteurs, et l’évolution démographique fait appréhender une baisse générale à moyen terme » (p. 1).

 

Portrait statistique des effectifs étudiants en sciences et en génie au Québec (1970-2000)

Chaire CRSNG/Alcan pour les femmes en sciences et génie au Québec (1997-2006)

« L’objet de cette étude est de présenter pour le Québec l’évolution des inscriptions et de la diplomation dans les disciplines scientifiques, aux niveaux collégial  et universitaires au cours des trente dernières années » (p. 1).

Les femmes dans les métiers et professions traditionnellement masculins 

« Malgré les avancées politiques et juridiques en faveur de l’égalité entre les sexes, force est de constater que le parcours des femmes dans certains métiers et professions traditionnellement masculins demeure complexe. Au Québec, les femmes sont majoritaires parmi les populations étudiantes universitaires en droit (65%) et en médecine (62%), mais des écarts importants persistent dans le milieu du travail au niveau des salaires et de la représentation dans des postes décisionnels et dans certaines spécialisations » (p. 1).